En bref

L'histoire de l'Association des employées et employés du gouvernement du Québec fait partie intégrante de celle de la ville de Québec. En voici les principaux événements :

L'historique de l'association

Les premiers pas

C'est en 1925, que naissait l'Association sportive des employés civils dont le mandat était de promouvoir les activités sociales, sportives et culturelles des 1500 membres qu'elle comptait alors.

En 1938, sous la présidence de M. Émile Dion, photographe officiel du gouvernement du Québec, l'Association a changé de nom pour devenir l'Association des employés civils et a été incorporée à ce titre. C'est également à ce moment là que la mission initiale de l'Association a été changée de façon à inclure la défense des intérêts professionnels des membres et l'entraide mutuelle. C'est donc grâce à l'Association, que le champ des relations de travail, jusque là responsabilité entière du gouvernement, a été occupé jusqu'en 1972, année où les diverses organisations syndicales ont reçues l'accréditation gouvernementale ce qui les autorisait à prendre le relais.

La fondation de deux institutions importantes

En 1939, l'Association a été à l'origine de la fondation de la Caisse populaire des employés civils. Aujourd'hui cette Caisse porte le nom de la Caisse Desjardins des fonctionnaires.

En 1941, sous la présidence de M. Pèlerin Lagloire, l'Association a fortement contribué à la formation de la Mutuelle des employés civils, aujourd'hui connue sous le nom de La Capitale groupe financier inc.

Ces deux institutions sont devenues au fil des ans, des acteurs importants et privilégiés dans la vie des employées et employés du gouvernement du Québec.

La mise sur pied d'un périodique


En 1942, pour fortifier les liens qui unissaient les employés civils, la revue "Contact", organe officiel de l'Association, fut créée. Cette publication porte aujourd'hui le nom : Le Journal

Une période glorieuse

En 1959, il y a eu la construction de " chalet " des employés du gouvernement du Québec entre le Parlement et l'historique mur de pierres qui limite le Vieux-Québec.

Les journaux de l'époque ont relaté avec force détails les nombreuses activités qui intéressaient les amateurs du sport de tennis, fréquentant assidûment les championnats tant canadiens qu'internationaux.

Pendant près de vingt ans, l'Association connut ses heures les plus glorieuses. En 1972, l'Association a fait l'acquisition du célèbre Québec Winter Club, situé sur l'avenue Laurier.

L' édifice servait de siège social et contenait des salles de réception et de réunions. Il offrait également des services de restauration et des espaces pour certaines activités sportives (badminton, curling, piscine).

Un intérêt pour les conditions de vie des employés

En 1988, sous la présidence de M. Guy-Luc Jacques, l'Association a consacré beaucoup d'énergie à l'implantation d'un programme " santé " en milieu de travail. Avec le support du gouvernement du Québec, tous celles et ceux qui ont adhéré à ce programme, ont bénéficié de ses bienfaits.

La crise financière

Trois ans après l'acquisition du Québec Winter Club, lors de l'assemblée générale annuelle du 12 mai 1975, il fut décidé de vendre le bâtiment au ministère des Travaux publics pour régler les difficultés financières. Cette vente s'est faite à la condition que l'Association puisse continuer de l'occuper, en location, pour une période de dix (10) ans, afin d'y offrir des activités pour ses membres.

En 1993, malgré les nombreuses oppositions tant des membres du conseil d'administration que des membres, le gouvernement du Québec par l'entremise de la Société immobilière du Québec, a mis fin au contrat de location qui permettait à l'Association d'occuper le Québec Winter Club. Les motifs qui furent invoqués furent exclusivement de nature économique.

Des efforts importants pour en sortir

Depuis lors, l'Association a déployée des efforts louables pour maintenir à flots ses fondements mêmes. Le Journal a été maintenu, de même que le très populaire " tournoi de golf ".

En juin 1999, un nouveau Conseil d'administration fut élu. Dès son entrée en fonctions, selon un plan stratégique bien défini, les nouveaux administrateurs se sont appliqués à redresser une situation financière très précaire, de réorganiser les principales fonctions reliées aux diverses sources de revenus et, enfin, de remodeler le Journal pour le rendre plus intéressant, tant pour le lecteur que pour les annonceurs-partenaires.

Un tournant

L'an 2000 coïncide avec le nouvel élan qu'a pris l'Association. C'est avec fierté que celle-ci a fêté ses 75 ans, lors d'une cérémonie protocolaire tenue en présence de nombreux invités, dont le président du Conseil du Trésor.

À l'automne 2002, une cérémonie permettait de souligner les 60 ans du "Journal " qui, pour l'occassion présentait une édition spéciale. Plus d'une centaine de personnes participaient à l'activité, tenue au restaurant Le Parlementaire.

À venir



Le conseil d'administration


Le conseil d'administration de l'Association des employées et employés du gouvernement du Québec, est composé de sept membres élus en assemblée générale.

Son rôle consiste principalement à administrer et à gérer l'Association selon ses statuts et règlements et à rendre compte de ses actions aux membres lors des assemblées générales.

Un comité exécutif formé du président, du premier vice-président et trésorier et du secrétaire, voit au bon fonctionnement de l'Association et informe le conseil d'administration des décisions prises pour la poursuite des opérations.

Les membres du conseil d'administration sont les suivant :

  • >>
    Gérald Germain
    président et directeur général
    Ministère des relations avec les citoyens et de l'Immigration

  • >>
    Marc-André Collins
    premier vice-président, directeur général adjoint et trésorier
    Inspecteur général des institutions financières

  • >>
    Jean Brisson
    secrétaire
    Ministère des Ressources naturelles, de la Faune et des Parcs

  • >>
    Gilles Chenel
    vice-président responsable des services aux membres
    Ministère des Affaires municipales, du Sport et du Loisir

  • >>
    Louis-Mari Drolet
    vice-président responsable des médias
    Ministère de la Santé et des Services sociaux

  • >>
    Daniel Huot
    vice-président aux affaires internes
    Ministère des relations avec les citoyens et de l'Immigration

  • >>
    Jean McNicoll
    vice-président aux communications
    Secrétariat du Conseil du trésor



L'organisation

L'Association regroupe les employées et les employés qui travaillent ou ont travaillé au sein des ministères et des organismes du gouvernement du Québec.

À l'aube du troisième millénaire, par la position privilégiée et stratégique qu'elle occupe, l'Association des employées et employés du gouvernement du Québec se veut de plus en plus présente auprès du personnel du secteur public québécois.

Par le volet « information » de sa mission, l'Association joue un rôle de premier plan dans l'évolution de la fonction publique québécoise et des perceptions reliées à la fonction d'employée et employé de l'État. L'Association favorise également le développement du sentiment d'appartenance

Depuis sa fondation en 1925, l'Association des employées et employés du gouvernement du Québec, a, au fil des ans, enrichi sa mission, compte tenu de l'évolution et de la conjoncture.

Aujourd'hui, sa mission est la suivante :

  • informer ses membres sur divers sujets d'actualité touchant leurs responsabilités personnelles et professionnelles;
  • promouvoir et soutenir diverses activités socioculturelles et sportives;
  • favoriser une participation active de toutes et de tous au développement de l'Association;
  • accorder aux membres des privilèges et bénéfices.